Miel

Tout ce qu’il faut savoir sur le miel

Le miel est une substance sirupeuse, sucrée, de couleur ambrée, fabriquée par les abeilles à partir du nectar des fleurs. Il est réputé pour son goût et ses qualités antiseptiques, antibactériennes et antivirales. Le miel est une denrée alimentaire produite par un animal sans intervention humaine.

Le miel une denrée aux multiples qualités

Le miel fournit des antioxydants, de la vitamine E et de la vitamine C. Les antioxydants de ce superaliment pourraient aussi aider votre système immunitaire à mieux lutter contre le rhume et la grippe. De plus amples études scientifiques doivent toutefois être menées afin de mieux comprendre les mécanismes et effets du miel contribuant à mieux prévenir le cancer et renforcer le système immunitaire chez l’être humain.

Les propriétés antibactériennes et antifongiques du miel inhibent la croissance bactérienne. Il est aussi un excellent revitalisant pour la peau et les cheveux. En tant qu’éduclorant naturel, sa consommation améliore les performances énérgétiques car il est aussi l’un des hydrates de carbone les plus efficaces avant une séance d’entraînement.

Processus de création

L’incroyable travail des abeilles

L’abeille butineuse collecte le nectar dans un périmètre de 3 km autour de la ruche. Elle le confit aux butineuses qui vont le régurgiter plusieurs fois dans leur jabot avant de le déposer dans les alvéoles. Les abeilles ventilleuses seront alors en charge de maintenir ce stock en faisant monter la température de la ruche à 30° avant de recouvrir les alvéoles de cire.

La récolte

L’apiculteur prélève le nectar des cadres de la hausse pour les transporter à la miellerie. Avec un couteau, il désopercule la couche de cire qui retient le miel dans les alvéoles. Une fois prélevé, le miel est filtré pour supprimer les impuretés.

Le conditionnement

Une fois purifié, le miel est conditionné dans des pots en verre, avec un couvercle et une étiquette. Il est prêt à être dégusté. En fonction de la température, il peut être mieilleux ou liquide.

Miel et « miel »

Pour faire face à une demande grandissante de sa consommation, les industriels de l’agroalimentaire n’hésitent pas à standardiser ce produit de luxe en proposant une gamme de produits pour tous les budgets. Ils le transforment et reconditionnent, en y ajoutant des sirops de sucre ou en le mélangeant à d’autres miels. L’addition de sucre et le chauffage du miel pour le rendre plus crémeux sont également des pratiques répandues. Chauffer un miel avec une température supérieure à 40°C dégrade les qualités nutritives du miel. Si cette température dépasse les 60°C, le produit n’a plus aucune qualité thérapeutique et/ou sanitaire. Le miel, qui est un produit exceptionnel devient alors un produit de consommation courante.

Grâce à une enquête menée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) en 2015, les consommateurs savent depuis que la proportion des miels « premier prix » non conformes à la réglementation s’établissent à 42,8 %, marquée par « une hausse ». En 2019, une autre enquête menée par la DGCCRF révèle cette fois que 43 % des miels commercialisés en France analysés en laboratoire sont « non conformes » à la réglementation, et 2 % sont « à surveiller ».

Apprenez à lire les étiquettes

Un miel est issu directement de la ruche, sans transformation ou ajout d’ingrédient. Les miels « premier prix » proviennent souvent du Vietnam, du Mexique ou de Chine, principaux pays exportateurs de miel frelatés ou de faux miel.

Quant à L’Ukraine ou l’Espagne, ces deux pays sont soupçonnés être les champions du reconditionnement de miel en provenance d’Asie (Rapport du cabinet Proteis pour le ministère de l’Agriculture français).

À compter du 1er janvier 2020 et par application de la loi Egalim, tous les pays qui interviennent dans la fabrication du produit (mélange, assemblage…) devront être inscrits par ordre pondéral décroissant.

La mention de l’origine du miel est obligatoire sur l’étiquetage. Les fabricants peuvent toutefois se contenter d’indications vagues telles que « mélanges de miels originaires de l’UE », ou même « mélanges de miels originaires de l’UE et hors UE ». L’achat en direct chez l’apiculteur est sensé offrir les garanties nécessaires de leur authenticité.

Consommez local

Moins il y a d’intermédiaires, moins la qualité du miel est altérée.

Enfin, sachez qu’une abeille ne fait pas de distinction entre une parcelle de butinage « bio » ou « non bio », l’emplacement des ruches et la localisation de la production représentent des valeurs réelles à prendre en compte pour évaluer la qualité du miel.

Oil and Bubbles
Accueil
Nous Contacter
Rechercher
0
Mon Panier
0
    0
    Mon Panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique
    Panier